fbpx

Bouchon : innovation vs tradition

Le choix du bouchon est une décision complexe et articulée qui prévoit une évaluation attentive de beaucoup de variables

En effet, le bouchon remplit la fonction bien connue de « technique » de conservation du vin, pendant une période plus ou moins longue et sans céder des « odeurs » inappropriées.

C’est en même temps cependant aussi un élément important de communication subliminale, qui rappelle à l’esprit de manière immédiate la grande « Tradition » du monde des vins de qualité, longtemps vieillis en bouteille.

Aujourd’hui, le marché offre une grande variété de bouchons.

Certains, technologiquement avancés et innovants, étudiés pour résoudre les problématiques liées aux odeurs, s’éloignent cependant, de manière plus ou moins drastique de l’image « traditionnelle » du bouchon de liège classique des grands vins.

Le choix est vraiment difficile : choisir un bouchon innovant qui garantit la qualité du vin, mais en s’éloignant de l’esthétique traditionnelle, ou un « classique » bouchon de liège, en respectant aussi visuellement la tradition, mais avec le risque d’avoir quelques bouteilles qui « sent le bouchon » ?

C’est pourquoi à Podere Conca nous avons récemment organisé une réunion pour discuter et évaluer en profondeur les différentes options disponibles et choisir pour nos vins une direction définitive pour les prochaines années.

Nous avons analysé et approfondi les avantages et les inconvénients des différents bouchons présents sur le marché.

Bouchon Stelvin : il s’agit d’un bouchon à vis choisi par de nombreuses entreprises, en particulier celles du « nouveau monde » œnologique, comme l’Afrique du Sud, l’Amérique du Sud, l’Australie et la Nouvelle-Zélande, de préférence pour les vins jeunes à consommer dans l’année. Sans doute sûr et hermétique, il ne peut pas « sentir de bouchon » car il est fait de matériau inerte et ne laisse pas passer l’air en évitant que le vin s’oxyde. Ce n’est peut-être pas le meilleur choix pour un produit qui peut et doit évoluer, comme le vin qui restera en bouteille pendant quelques années avant d’être bu.

De plus, du point de vue esthétique et de lien avec la tradition, le bouchon Stelvin ne rencontre pas les préférences de ceux qui aiment ouvrir la bouteille de la manière la plus classique : avec le tire-bouchon en bref !

 

Bouchons de silicone
Bouchons de silicone hermétiques

Bouchon en silicone : hermétique et sûre du point de vue des odeurs désagréables, il permet de maintenir la « gestualité » du débouchage de la bouteille de manière traditionnelle. Il ne permet pas le passage de l’air, de la même manière qu’un bouchon à vis, et il n’est pas recommandé pour les vins qui doivent se reposer pendant des temps plus longs en bouteille, mais il est préférable pour les vins prêts à boire.

Par ailleurs, ce bouchon est aussi généralement considéré comme un choix pour des vins bon marché et de faible valeur, précisément parce que le silicone n’est pas un matériau naturel et a un coût très bas par rapport à d’autres types.                                                                                                                                                                                                                                                                             

Bouchon de liège micro-aggloméré
Bouchon de liège micro-aggloméré

Bouchon de liège micro-aggloméré : même s’il est économique, il s’approche un peu plus du bouchon de liège, au moins au niveau tactile.   Les granules sont des petits morceaux de liège de différentes tailles, maintenus ensemble par des matériaux différents selon la société productrice. La taille des granules et le type de colle donnent de l’élasticité au bouchon et le temps recommandé pour l’affinage du vin en bouteille car, par leur perméabilité, ils régulent le passage d’air entre les interstices.

Le bouchon en liège est aggloméré avec deux rondelles, ou disques, en liège aux extrémités du bouchon lui-même, tandis que toute la partie intérieure est micro-granulée, de sorte que la surface en contact avec le vin est en effet en liège.

Attention cependant : le passage d’oxygène dans la partie intérieure du bouchon est beaucoup moins important que celui d’un bouchon entièrement en liège, et en outre les extrémités peuvent avoir les désagréables imperfections dus à TCA et défauts d’arôme, c’est-à-dire sentir le bouchon ou les déviations olfactives.

 

Bouchons simples de liège
Bouchons simples de liège

Bouchon de liège naturel, appelé bouchon en liège entier pour le distinguer des précédents, est le bouchon naturel par excellence, traditionnellement associé aux grands vins qui nécessitent de longues périodes d’affinage en bouteille. Malheureusement, cependant, ce type de bouchon peut libérer des odeurs désagréables, l’infâme « odeur de bouchon » par exemple, ou d’autres odeurs parfois mal identifiées, appelées défauts d’arôme, que le consommateur ne sait pas si à cause du bouchon ou du vin, et cela évidemment au détriment de l’exploitation viticole productrice.

Pour essayer de résoudre les problèmes créés par les bouchons de liège imparfaits, au cours des dernières années différent producteurs de liège ont étudiés et développés des nouveaux traitements du liège qui garantissent des bouchons sans défauts olfactifs.

Après beaucoup de discussions, notre choix s’est orienté sur un dernier type de bouchon.

bouchon technologique en liège DIAM
Bouchons « technologiques » DIAM, le choix de Podere Conca

Bouchon DIAM : notre choix.

C’est un bouchon technologique en liège mis au point par un producteur de liège français qui propose un traitement particulier fait sur des morceaux de liège assemblés de manière à permettre plus ou moins de perméabilité à l’air selon la catégorie choisie. C’est un bouchon qui garantit un vin sans défauts, respectant ainsi le profil olfactif du vin, mais qui en même temps permet également un micro-passage d’air, de sorte que le vin puisse évoluer en bouteille pendant les années.

En outre, la colle entre les différentes parties de liège est 100% végétale, constituée de cires d’abeilles, et le producteur de liège qui le fournit est activement engagé dans la consommation durable de l’énergie et de l’extraction du liège.

Plus précisément, nous avons choisi pour notre Agapanto 2018 un liège DIAM10, ce qui signifie que le bouchon garantit une évolution du vin en bouteille pendant au moins 10 ans.

Nous avons donc décidé de privilégier l’innovation comme garantie de la qualité du vin, par rapport à la tradition et à l’esthétique, confiants que nos clients comprendront et approuveront notre choix.

Pour toute information complémentaire, veuillez consulter le site www.diam-sugheri.com

 

Silvia Cirri, Linda Franceschi et Laura Zuddas

I premi vinti

Bolgheri DOC Agapanto 2018 91 POINTS MEDAL 2021
Bolgheri D.O.C. Agapanto 2018 91 POINTS MEDAL 2021

Toscana IGT Elleboro 2020
90 POINTS MEDAL 2021

Premio Gilbert & Gaillard

Bolgheri D.O.C. Agapanto 2016
Médaille d’OR 2019

Premio Gilbert & Gaillard
Costa Toscana I.G.T. Elleboro 2018 Médaille d’OR 2019